Centre International Construction et Patrimoine

Nos centres d'interprétation

À Viviers :

Centre d’interprétation : Viviers, cité épiscopale

Nos centres d'interprétation - Centre International Construction et Patrimoine de Viviers en Ardèche - Salon de la restauration du patrimoine et de l'éco-réhabilitation

Près de la Maison des Chevaliers, datant du XVI e siècle, l’exposition proposée par le CICP retrace l’histoire de la ville de Viviers, siège épiscopal depuis 475.
Ce centre d’interprétation permet d’expliquer ce qu’est le quartier d’une cathédrale avec la présence de l’évêque et des chanoines, et évoque la Maison des Chevaliers, édifice de la période Renaissance emblématique de la ville.

[En savoir plus]

Nous y trouvons des maquettes de la cathédrale dans son état roman, du palais épiscopal médiéval, d'une maison de chanoine romane, du réfectoire des chanoines du XIVe siècle avec restitution de ses peintures murales.
L'existence d'un cloître, aujourd'hui disparu, est révélée par des photographies de fouilles, des sculptures romanes (chapiteaux), des objets provenant de sépultures médiévales. Des poteries et des restes osseux d'animaux permettent d'évoquer les repas des chanoines au Moyen Age.

Nous y retrouvons, également, une maquette de la Maison des Chevaliers, des objets de la période Renaissance, ainsi que des photographies des magnifiques décors peints de ce bâtiment et des détails de l’exceptionnelle façade Renaissance.


à la Cité Blanche :

Souvenirs d'usine, souvenirs de cité.

Nos centres d'interprétation - Centre International Construction et Patrimoine de Viviers en Ardèche - Salon de la restauration du patrimoine et de l'éco-réhabilitation

Il s'agit de la cité ouvrière bâtie à côté de la carrière et des fours de Lafarge, tout près de la route Lyon-Nîmes, à proximité immédiate du rond-point qui marque l'entrée du Teil.
Cette cité a été bâtie en 1880 pour sa partie la plus ancienne, en 1913 pour la partie plus récente. C'est un bel exemple d'habitations ouvrières dans une cité qui vivait sur elle-même, comprenait, outre les habitations, une chapelle, des boutiques, un cercle, une maternité.

[En savoir plus]

Trois appartements de la Cité, mis à disposition par la société Lafarge, ont été réaménagés et transformés en lieu d’exposition par le C.I.C.P. : expositions sur les matériaux et techniques de construction (taille de la pierre, chaux et ciment, présentation de la maquette de 1890 représentant les carrières, l’usine et la cité ouvrière Lafarge), sur les matériaux de toiture, sur les carrelages (notamment sur le carreau-mosaïque, technique mise au point à Viviers au XIXe siècle) et restitution d’une salle à manger des années 50 de la cité.