Conférence : Signac, un peintre dans le Sud de l’Ardèche

Paul Signac, l’un des principaux peintres français adepte de  la technique du pointillisme, est né en 1863 à Paris. Fils de riches commerçants, il décide de devenir peintre en sortant d’une exposition de Claude Monet.

Ils’est arrêté à Bourg-Saint-Andéol pour se mettre dans les pas du grand écrivain Stendhal, un auteur qu’il admirait. Il poursuivait deux ambitions : d’une part écrire sur cet auteur un ouvrage et d’autre part illustrer une édition spéciale de l’œuvre de Stendhal : « Mémoires d’un Touriste » avec certaines de ses aquarelles.

Il arrive à Bourg-Saint-Andéol en famille le 30 mars 1926 à l’Hôtel Moderne. Son séjour va durer jusqu’à fin juillet.

Pendant ces divers séjours, en compagnie de sa compagne Jeanne et de sa fille Ginette, il réalise à Bourg-Saint-Andéol quelques aquarelles représentant le pont, les quais, des rues, le champ de Mars. Même si on lui connaît peu de contacts avec la population locale, il trouve le pays plaisant et se met en quête d’une maison à louer ; il la trouve tout près du fleuve entre Viviers et le pont du robinet : « Les Maraniousques ». A l’exception de 1929, la famille a fait des séjours réguliers dans cette maison.

Entre 1926 et 1935 Paul Signac réalise 2 toiles pointillistes : « le pont de Bourg-Saint-Andéol » et « Le pont de Viviers », mais surtout des aquarelles : plus de 20 à Viviers, autant à Bourg-Saint-Andéol, mais aussi à Pont-Saint-Esprit, Avignon, Donzère, Le Teil, Saint Martin d’Ardèche … etc., Il passe une dernière fois en Vivarais fin juin début juillet 1935 (au retour de son périple maritime en Corse).

Conférence le 9 février 2024 à 18H30, à la salle de l’Orangerie à Viviers. Entrée libre.